MENU FERMER

Ville de Malakoff

Miloud Sebaa, Manager de commerce de la Ville de Malakoff

miloud

Un parcours atypique qui constitue aujourd’hui une richesse pour accompagner les commerçants du centre-ville : Etudes supérieures, restaurateur, président d’une association de commerçants, formateur à la CCI depuis 4 ans (1200 à 1300 personnes formées).

Le management de centre-ville est un métier compliqué faisant appel à de nombreuses compétences : avoir des connaissances en droit, savoir décrypter un PLU, savoir répondre à un bailleur ou un commerçant sur des questions pratiques concernant un bail commercial, avoir le sens des réalités commerciales, organiser des évènements, etc.

Constat

  • Très peu de personnes connaissent le rôle d’un manager de centre-ville.
  • Principales missions :
    La connaissance du territoire permettant d’identifier les besoins, chaque territoire étant spécifique, il est nécessaire de s’adapter.
    Il est important de situer chaque commerce dans son environnement, les études consommateurs sont utiles, il faut aussi proposer une offre à la fois cohérente et diversifiée.
    Pour dynamiser le centre-ville, il faut aussi actionner différents leviers : urbanisme, projets immobiliers, stationnement, etc.
    L’évènementiel, un axe important il faut s’en occuper et organiser au moins une grande manifestation annuelle. C’est ce qu’attendent les commerçants, pour renforcer l’attractivité du centre-ville.
  • En complément :
    Il faut aussi s’organiser et être attentif à la vacance de certains locaux, à l’âge des commerçants qui à un moment partiront en retraite ce qui permet d’anticiper, aux défaillances, à la définition et au suivi des périmètres de préemption.
    Etre en appui des unions commerciales.
    Mais aussi être innovant : les conciergeries, la logistique urbaine, les places de marché, l’exploitation de la data application numérique sur le commerce local..

Conclusion – Propositions

  • Il faut faire connaître le métier de manager du commerce, ce qu’il apporte, le valoriser. Une formation spécifique est nécessaire aux candidats à ce poste.
  • Il faut lui permettre de faire preuve de réactivité, c’est ce qu’attendent les commerçants et porteurs de projets. La collectivité doit en tenir compte dans son fonctionnement. Un bon manager doit consacrer une grande part de son temps au terrain.
  • Favorable à l’idée de moratoire, voire même aller plus loin jusqu’à une taxe sur les nouvelles constructions de centres commerciaux qui serait reversée aux  centres-villes impactés.
  • Une concertation à l’échelle  du département ou territoire pour l’élaboration de projets communs, une réflexion globale est nécessaire.
  • Accompagnement dans la transition digitale (e-commerce, applications dédiées, réseaux sociaux…)
  • Exploitation de la data pour un accompagnement dans les décisions qui façonneront le commerce de demain.
  • Mobilisation impérative de financements nécessaires aux projets locaux (territoire, département, région et état)
  • Développements de nouveaux concepts : boutiques éphémères, commerces multi activités…
  • Outils règlementaires pour une maitrise foncière et commerciale de son tissu commercial (SEM, préemption, taxes diverses…)