MENU FERMER

SNCF Logistics

Jean-Michel Genestier, Directeur Général Adjoint de SNCF Logistics

genestier

SNCF Logistics est la branche du transport de marchandises et de la logistique de SNCF avec son enseigne GEODIS notamment. Elle Compte 52 000 collaborateurs dans le monde. Parmi ces activités, la messagerie (distribution et express) permet de livrer d’une entreprise à une autre, de quelques grammes à une palette, notamment pour la grande distribution.

Il faut que le politique prenne la main

Constat

  • Un recensement a été mis en place pour connaître les attentes des habitants en centre-ville. Résultat : avoir un centre-ville vivable, agréable avec une vie de quartier et des commerces de proximité. Parallèlement, SNCF Logistics développe une offre pour les centres commerciaux dans l’objectif de faire livrer plusieurs commerçants (commerces de bouche et services) pour mutualiser les livraisons.

Propositions :

  • Une offre marketing des commerces de centre-ville à améliorer :
    Il est indispensable que l’offre marketing des commerces en centre-ville soit rénovée. Pour ce faire, les commerçants peuvent passer par une association de commerçants ou une autre structure mise en place par la collectivité.
  • Permettre une meilleure rotation des stationnements pour multiplier la clientèle :
    Il faut drainer la clientèle. Les collectivités se plaignent du phénomène des voitures ventouses. Une nouvelle règle de stationnement doit être mise en place afin de lutter contre les voitures ventouses et de permettre la rotation des stationnements et multiplier la clientèle.
    Quant aux marchandises (20 000 livraisons par jour à Paris), GEODIS livre en ville des colis. Pour gagner en efficacité, Géodis organise ses tournées en horaires décalés, dès que cela est possible.
  • Besoin d’une harmonisation des règles dans les grandes conurbations donnant la priorité aux véhicules vertueux :
    Selon les collectivités traversées lors de la livraison, les règlementations sur le tonnage ou les horaires ou le stationnement, sont différentes. Plus de 130 règlementations différentes à la Métropole du Grand Paris. Le politique doit prendre la main.
    Il paraît indispensable qu’il y ait une poussée nationale pour prendre en charge ces conurbations.
  • Des capteurs dynamiques pour mesurer la qualité de l’air :
    Le fait d’être englué en ville génère de la pollution. Avec AirParif, SNCF Logistics a développé un véhicule qui capte en dynamique la pollution (oxyde d’azote et des particules) avec à l’intérieur du véhicule un capteur dynamique. La politique de l’entreprise est de reconnaître sa responsabilité environnementale.
  • Mutualiser les livraisons :
    Le e-commerce n’est pas organisé. Le client veut être livré au plus tôt. Il doit y avoir des organisations des commerçants dans les centres-villes pour mutualiser les livraisons au même titre que les centres commerciaux le font. Une artère peut par exemple être livrée communément.
    En centre-ville, on cherche les interlocuteurs alors que pour les centres commerciaux il est plus facile de fédérer les locataires. Les associations de commerçants n’arrivent pas à fédérer suffisamment pour mettre en place cette livraison commune pour être l’interface avec les entreprises de livraison. Une ville pourrait jouer ce rôle d’interface entre les entreprises de livraison et les commerçants eux-mêmes.
    A Shanghai par exemple, les magasins Séphora sont tous livrés par des véhicules électriques.