MENU FERMER

Ma Boutique à l’Essai

Maxime Bréart, Coordinateur national

breart

Le concept « Ma Boutique à l’Essai » est de permettre à un porteur de projet de tester son idée de commerce dans un local vacant pendant une période de 6 mois renouvelable 1 fois. L’objectif est de « transformer l’essai ». Le commerçant conserve alors le local et l’opération se déplace sur une autre cellule vacante

La boutique à l’essai permet d’impliquer les commerçants ; d’animer le centre-ville ; de faire revenir la clientèle ; de donner une image positive du centre-ville et surtout de faire revenir de nouveaux commerçants

Constat :

  • Des premières expériences réussies :
    A Noyon, commune de 15 000 habitants touchée par la vacance commerciale, une volonté politique de mettre en place des actions a permis de tester le concept de boutique à l’essai.
    Le bilan est positif : on a l’image d’une ville qui se mobilise pour le commerce local avec le retour d’une clientèle qui ne venait plus au centre-ville ainsi que l’arrivée de 8 nouveaux commerces. Un projet qui a fédéré les différents partenaires locaux. Un porteur de projets a gardé le local à l’issue de l’opération et des bénéficiaires témoignent de l’intérêt du dispositif.

Les propositions :

  • Mobiliser un réseau d’acteurs pour accompagner les projets, impliquer les commerçants, animer le centre-ville, faire revenir la clientèle et de nouveaux commerçants :
    Il faut un local inoccupé en centre-ville, mobiliser des acteurs que sont les réseaux des consulaires, des experts comptables et permettre à des commerçants et artisans. Il est également nécessaire d’avoir des réseaux d’acteurs publiques et privés, des banques, des partenaires financiers. Sans cela une boutique à l’essai ne peut pas se lancer. La notion d’accompagnement est importante. Si un porteur de projet veut tester son idée, il va pouvoir grâce à la notion de bail dérogatoire le faire durant une courte durée avec un loyer moins élevé. C’est une chance de pouvoir tester son idée dans ces conditions.
  • Véhiculer une image positive de la ville :
    Il y a de bons retours via de la presse qui véhicule une image positive du centre-ville et des porteurs de projets qui s’intéressent à ce dispositif.
  • Créer une mobilisation nationale :
    La mobilisation de différents acteurs s’est étendue au niveau national, en partant d’une expérimentation locale, avec stratégie globale, sur tout le territoire, concept. Il y a maintenant une fédération pour accompagner l’ensemble des collectivités, les partenaires publics et privés, pour permettre à des porteurs de projet de tester leurs idées. Si ça fonctionne, ils pourront rester dans la cellule. Ce qui permet de lutter contre la vacance commerciale.
    600 collectivités ont sollicités Ma Boutique à l’Essai® ; 45 communes dupliquent actuellement le concept de Ma Boutique à l’Essai® et adhèrent à la Fédération. En 2019, la Fédération prévoit 100 boutiques à l’essai en France.