MENU FERMER

Bérénice

Pierre Cantet, Directeur d’étude
Milan Sordet, Consultant, responsable innovation

berenice

Bérénice est un conseil historiquement spécialisé en urbanisme commercial disposant d’une triple expertise en urbanisme, commerce et immobilier. Cette expertise s’est progressivement étoffée à tous les usages participant de la mixité urbaine ; loisirs, nouveaux services, tiers-lieux, lieux éphémères. La clientèle de Bérénice est publique (collectivités et aménageurs) et privée (foncières, promoteurs et enseignes).

Le centre-ville doit redevenir le lieu de référence des territoires en proposant des expériences humaines intenses

Constat :

  • Une situation très contrastée entre les métropoles / villes touristiques et la majorité des villes moyennes :
    D’une part, les métropoles, en particulier les douze principales métropoles françaises, bénéficient d’une attractivité renouvelée. De même, des villes moyennes bénéficient du renforcement des pratiques touristiques.
    D’autre part, les autres villes moyennes souffrent de la hausse de la concurrence (internet et sites commerciaux concurrents), d’une déprise démographique et de la stagnation du pouvoir d’achat.
  • Le centre-ville, un lieu de destination comme un autre :
    Le temps libre est plus important, il y a plus d’offres, les temps de déplacements se sont réduits, cela mène donc à une fragmentation du temps en de très nombreuses propositions de destinations.
  • Un métier de commerçant ne faisant plus recettes :
    De nombreuses incertitudes pèsent sur le métier de commerçant : reprendre un fonds, signer un bail « 3/6/9 », faire le deuil du statut salarié … pour quels retours sur investissement ?
    Il n’y a pas de « parcours type » ou de formation institutionnalisée pour devenir commerçant.
    Dans les villes moyennes, ce métier devient vieillissant, et est moins reconnu qu’autrefois.
    De nombreuses difficultés existent pour transmettre son fonds de commerce.
    Pourtant, on voit émerger depuis quelques années de nouveaux profils de commerçants, souvent en reconversion professionnelle, susceptibles d’insuffler une dynamique aux territoires

Propositions :

  • Faire du centre-ville, un lieu proposant un ensemble d’expériences intenses, diverses et singulières :
    Par des aménagements urbains sur des périmètres restreints (hypercentre), clairement identifiés pour y allouer les ressources.
    Par un portage d’un nombre restreint de locaux stratégiques (la préemption est un bon outil s’il est utilisé avec intelligence) par la puissance publique, pour y implanter des activités différenciantes.
    Par un marketing territorial pour que le centre-ville devienne la première destination du territoire et une politique événementielle volontariste.
  • Un site qui inspire les vocations commerciales et entrepreneuriales :En revalorisant l’image du métier de commerçant.
    En proposant des formations et outils adaptés pour devenir commerçant, notamment pour les salariés en reconversion.
    En prospectant à l’échelle locale / régionale pour recruter des porteurs de projets commerciaux – favoriser en ce sens les réseaux de villes à l’échelle régionale.
  • Un espace connecté, exploitant au mieux les outils numériques :
    En créant une gouvernance numérique à large échelle pour fédérer et coordonner l’ensemble des initiatives
    En augmentant la culture numérique des commerçants, pour favoriser l’adoption des outils numériques existants et à venir
    En encourageant l’innovation, afin d’offrir une expérience enrichie et un meilleur niveau de service aux usagers et clients